La Méta, ou comment partir à la conquête de soi

par | Oct 26, 2021 | Conscience, Eveil | 0 commentaires

Il y a 3 ans, je suis partie à la conquête de moi-même : qui suis-je, pourquoi suis-je ici, qu’est-ce qui me rendrait heureuse de faire de plus dans ma vie ?

J’ai participé à plusieurs programmes et coachings, et j’ai découvert des pépites en moi. En 2019-2020 je pensais presque « tout » savoir de moi quand je suis tombée sur la Méta.

La Méta (pour Métamorphose) est un concept créé par Flora Douville, qu’elle peaufine depuis 20 ans, et qui mêle habillement et psychologie.

Comment je suis tombée dessus ?

Depuis plusieurs années, mon look ne me convient plus, je ne me sens pas toujours belle dans mes vêtements, pas toujours à l’aise, confortable. En fait c’est un « problème » que j’ai finalement rencontré toute ma vie. Comment me sentir bien dans mes vêtements sans forcément passer par la case pilou-pilou & co ?

Alors il y a 4 ans, j’ai suivi une formation en relooking « bienveillant », qui m’a laissée sur ma faim et n’a pas solutionné mon problème de départ. À vrai dire, elle m’a même enfermée dans le concept « si tu as des rondeurs, habille-toi en foncé (et monochrome tant qu’à faire), ce qui a considérablement attristé ma garde-robe. Alors j’ai continué à chercher un peu.

Puis je suis tombée sur le concept dénommé « la Métamorphose » de Flora Douville, qu’elle qualifie elle-même d’ « anti-conseil en image ». Et si l’on pouvait se sentir à la fois belle, à l’aise dans ses vêtements, et qu’on pouvait en plus se découvrir soi-même ?

Après avoir pas mal tergiversé, j’ai finalement acheté et dévoré le livre de Flora, « Révélez-vous, votre garde-robe peut changer votre vie », qui est une première étape de la découverte de soi. Et même, pour approfondir et confirmer mes idées, je me suis inscrite à son programme en ligne « Reconnexion ».

Bon alors, c’est quoi la Méta concrètement ?

C’est donc un concept qui repose sur 3 piliers : les couleurs, les matières et les formes des vêtements. À chacun de ces piliers est associé un élément énergétique majeur et un élément mineur, parmi eau, terre, feu et air naturellement présents en nous.

L’originalité de la Méta, c’est qu’elle sous-tend le fait que c’est la présence plus ou moins marquée de chacun de ces éléments en nous qui donne des pistes sur notre fonctionnement psychologique et nos talents innés. En clair, les vêtements qui nous vont le mieux révèlent qui nous sommes et nous aident à prendre notre place dans le monde. Eh oui, rien que ça !

1er pilier : Les couleurs

Il s’agit des couleurs qui nous vont le mieux selon la lumière reflétée par notre peau et d’autres facteurs. Il y a 4 rayonnements, qui correspondent aux couleurs des 4 saisons : le printemps & l’automne (couleurs chaudes) et l’été et l’hiver (couleurs froides). On retrouve ce concept dans de nombreuses méthodes de conseil en image.

Mais ici, les couleurs qui nous vont le mieux, non seulement nous vont 😀 mais en plus, révèlent nos motivations profondes à agir dans le monde et soutiennent notre énergie en ce sens.

Du coup, exit les diktats du style : « quand on a des rondeurs, on ne doit s’habiller qu’en noir ou en foncé pour les masquer ». Le concept est de trouver la palette de couleurs qui est la plus en harmonie avec nous, donc potentiellement toutes les couleurs sont possibles, mais plus on voudra se rapprocher de notre essence et plus on choisira des couleurs et une tonalité qui correspondent à notre spécificité.

Le principe est qu’ici on ne masque rien, au contraire on met en lumière.

2eme pilier : les matières

Il s’agit des matières qui nous vont le mieux. Il y a 4 types principaux de matières, qui révèlent notre manière de réagir et de gérer nos émotions.

3eme pilier : les formes

Il s’agit de la forme des vêtements qui nous va le mieux, sachant qu’il y en a 3. La forme qui est la plus adaptée à notre corps révèle notre fonctionnement mental et relationnel.

All in all…

Au final avec cette méthode c’est notre vêtement qui s’adapte à notre physique et non notre physique qui s’adapte au vêtement. On est pas « trop ronde » ou « trop maigre », ou « trop grande », ou « trop petite ». On est, ni plus ni moins, et en plus on découvre des trésors à l’intérieur de nous.

On comprend les réactions des autres à notre égard – croyez-moi j’ai compris un tas de choses à ce niveau-là, pourquoi certains me voient froide, pourquoi je parle (trop) vite, pourquoi pourquoi…

Cette découverte m’a permis de faire la paix avec ce que je n’aime pas chez moi, ce qu’aucune méthode de développement personnel ne m’avait permis de faire jusqu’à maintenant.

Maintenant, le plus compliqué reste à trouver des vêtements qui combinent nos 3 caractéristiques.

Mes découvertes feront probablement l’objet d’un nouvel article 😉

Le livre :

Vous aimerez également…
Le Pouvoir des Cercles de Femmes

Le Pouvoir des Cercles de Femmes

Pourquoi le féminin... Hier, j'étais en sortie avec des amis, je leur expliquais mes nouveaux objectifs de vie, en particulier ma volonté d'enseigner aux femmes, lorsqu'on m'a demandé : "Mais pourquoi des...

Pensées – Les Poupées Russes…

Pensées – Les Poupées Russes…

L’œuvre Ce matin, en lisant mon fil d’actualités Facebook, je suis tombée sur cette magnifique illustration d’Amy Haderer, artiste, maman, doula et activiste dans le domaine de la périnatalité. Cette œuvre,...